Naomi Mutoh

Originaire du Japon, Naomi Mutoh appartient à la génération de ces nouveaux danseurs contemporains qui, nourris de la danse butô, tentent de créer un lien entre traditions et modernités.

Chorégraphe / danseuse / chanteuse


Naomi Mutoh a suivi une formation en improvisation sur la base du butô à Tokyo auprès d’un des plus grands disciples de cette danse : Tetsuro Fukuhara fondateur de la Space Danse.1 La fin de cette expérience en 1990 fera les débuts de Naomi Mutoh comme danseuse professionnelle en intégrant la compagnie BODHI SATTVA de Tetsuro Fukuhara qui lui permettra de monter sur les plus prestigieuses scènes d’Europe dès l’âge de 21 ans.

Parallèlement à son travail d’interprète chorégraphique, Naomi Mutoh développe depuis toujours son propre travail chorégraphique qui lui permet de côtoyer les scènes françaises et internationales comme entre autre, Les Antipodes de Brest, Re-Orient Festival de Londres.

A l’étranger, c’est auprès des danseurs du The LABAN CENTER (Londres) qu’elle crée, entre 1993 et 1995, quelques-unes de ses premières chorégraphies (Bouy au Jackson’s Lane Theater de Londres, Silver Cloud au Sadler’s Wells Theater de Londres), Music Pink and Blue en 2001 – 2002 dans TEMENOS PROJECT (Dublin et Santa-Fe) avec une Tournée internationale qui seront remarquées par Akira Matsui, Trésor National du théâtre Nô japonais.

En France, c’est son travail d’interprète chorégraphique dans les spectacles de Carlotta Ikeda de la Compagnie ARIADONE: Le langage du Sphinx en 1997, Haru-no-Saiten créé au Théâtre de la Bastille en 1999 et Togué présenté au Festival de Marseille en 2002. C’est également ses chorégraphies et ses interprétations dans les spectacles de Philippe Jamet Compagnie CLARA SCOTCH : Portraits dansés crée au Théâtre de l’Odéon à Paris et Si loin si proche présenté en première à la Ferme du Buisson 2003.

Par ailleurs, elle traverse des différents disciplines artistiques comme le Théâtre, « Le Corps » adaptation de Macbeth au Théâtre d’Ivry 1996 -97 avec Sumako Koseki et Adel Hakim, ou l’Opéra, « Pavillon aux Pivoines » mis en scène par Ning Chunyan au Palais des Festivals de Cannes 2000. Après 2007 elle chante et danse dans ses pièces de Medulla, « RADIX », « Persistance » ou « Sound System »

En 1997, Milk dont elle est chorégraphe et interprète est l’une de ses plus emblématiques pièces chorégraphiques : elle connaîtra une tournée internationale en Angleterre et en France et quelques résonances artistiques et plastiques avec l’Installation vidéo d’un extrait de Milk au Musée de l’Homme à Paris dans le cadre de l’exposition « Naissance » en 2005 ; Solo extrait de Milk intitulé L’eau de son sein présenté au Rendez-vous de la danse de la Biennale du Val-de-Marne.
L’eau de son sein (création 1998), Les Papillons (création 1999), Les Cantos désertiques I, II et III (créations 1999, 2000 et 2002) ainsi que Spire en Ciel (création 2004) composent aujourd’hui un répertoire riche et singulier qui favorise les relations entre Orient et Occident. Souvent soutenus par Michel Caserta lors des Plateaux de la Biennale Nationale de Danse du Val-de-Marne, Centre de Développement Chorégraphique et/ou présentés dans divers lieux nationaux, Maison des Arts de Créteil (MAC), Ambassade du Japon en France, Maison des Cultures du Monde à Paris etc.),

Les chorégraphies de Naomi Mutoh s’appuient sur les aspects techniques corporels du butô, mêlent des particularités du Théâtre Nô et l’énergie du Ki (attitude destinée à exprimer le maximum d’intensité avec un minimum d’énergie apparente) pour créer des univers fascinants d’une grande beauté visuelle et gestuelle. Il faut souligner que Naomi Mutoh est aussi diplômée de l’Université des Beaux Arts de Tokyo en arts plastiques. Ceci explique peut-être cela.

Diplômée également en Dance Study du LABAN CENTER de Londres, Naomi Mutoh enseigne les bases du butô auprès d’un large public (professionnel et non professionnel) depuis 1995 au travers de stages dans différents lieux culturels (The Place Theatre à Londres, Abbey Theatre à Dublin pour le TEMENOS PROJECT, Elle a été l’assistante de Carlotta Ikeda sur ses stages de butô.

Elle enseigne depuis 2012 à la faculté de Bordeaux, Université de Michel Montaigne en France.