Le Grand Luminaire

Le Grand Luminaire est une expression issue de la symbolique médiévale qui désigne le soleil et la lune (petit luminaire désignant les autres astres)

« Le Grand Luminaire » est un projet bifide constitué de 2 pôles:

 

 


A - Grand Luminaire version butô: Une pièce chorégraphique et musicale pour 4 interprètes


 

Le Grand Luminaire

 
Vers un chamanisme technologique, exploration des nouveaux archaïsmes.


L’accélération et la multiplication de l’information, ont bouleversé notre relation au temps et aux grands mystères de l’existence.

Les institutions de nos sociétés se trouvent démunies pour pouvoir embrasser ce phénomène.

La notion mythologique / archaïque de chamane, nous semble être un positionnement convenable pour appréhender cette nouvelle situation et poser des questions :

-Quels sont nos nouveaux totems ?

-Où les psychopompes iront-ils chercher des âmes perdues ?

-Quelles sont les nouvelles extases ?

-Quels sont les rituels d’initiation et de guérison persistants ?

Le contexte actuel, déluge numérique, réactive les archétypes du Butô des origines, phénomène de résilience chamanique face à la métamorphose accélérée d’une civilisation.

Dans cette pièce, Naomi Mutoh et SPINA, restent fidèles à leurs obsessions ; évocation et communication avec des fantômes invisibles pour Naomi (Persistance, 2012, Cantos Désertique 2000), cérémonie de chamanisme technologique pour SPINA.

En japonais, Le Butô se dit « Ankoku-Butô », La matière Noire, «Ankoku Busshitsu ».

Dans les années 70, Tatsumi Hijikata a dit, « La Lumière nait des ténèbres »

Dans les années 90, Spina a chanté « more light, more shadow » dans le morceau, “Pax Americana”.



 Synopsis et Chorégraphie

Prologue : solo
Le monoscope,

Tableau 1: trio
Après la montée des eaux, Rituel de rétablissement / reconstruction.
Prière pour faire pousser les nouveaux bourgeons.
Trois danseuses Japonaises, chamanes, trois générations du Butô : Yumi, Naomi, Maï.

Tableau 2: duo
Recherche des âmes perdues dans l’univers des jeux vidéo par 2 guérisseuses blessées.

Tableau 3: trio
Extase numérique, « en-stase » organique, phosphènes et acouphènes.
Vers une nouvelle octave de communication et de lien / Facebook / jeux on-line / communautés de gamers.
Dégradation de l’ « en-stase » en « narcissisme » et « microscopisme ».

Tableau 4: solo 
Aliénations individuelle, épilepsie, trans

Tableau 5: trio occulté
Saturation, révélation. Bête d'Apocalypse

Tableau 7: duo

Rétablissement de l'instinct collectif par la nécéssité de soin et de réparation

Dernier Tableau: trio
Happy End.


Le Décor et le graphisme

Dans la continuité des autres spectacles de la compagnie, les danseuses utilisent de grands voiles en lin qui deviendront tour à tour écrans, costumes, et accessoires symboliques.


La Musique

SPINA renoue avec la musique électronique (analogique et numérique) pour évoquer concrètement les nouveaux espaces de l’onirisme collectif.


Distribution:

Direction artistique: Naomi Mutoh et Laurent Paris

Composition Musicale: Laurent Paris

Musiciens: Laurent Paris, Bruno Barès,

Chorégraphie: Naomi Mutoh

Danseuses: Maï Ishiwata, Yumi Fujitani, Naomi Mutoh

Création Lumière: Jean Pascal Pracht

Son: Mathieu Dugrava

Régie: Juliette Mayer

Création Costumes et Scénographie: Naomi Mutoh et Laurent Paris

Production: CDC d’Aquitaine Le Cuvier, OARA, IDDAC, Glob Théâtre

Soutien: DRAC Aquitaine

Durée: environ 1 h (sans entracte)

Age conseillé: à partir de 10 ans

 


B -Grand Luminaire Sound System: Concert dansé


Le Grand Luminaire


Contrepoint de la version théâtre, la version sound system
est une expérience de chamanisme urbain / technologique in-vivo
.


Présentation butô / musique amplifiée en immersion dans les différents lieux, en horizontalité réelle, en contact et en dialogue avec le public.

Une tentative de laïcité primitive libérée des artifices spectaculaires.

L’humain a toujours pratiqué le« rituel » comme un moyen d’évoquer / invoquer le mystère. C’est un instinct / instant collectif pour nous sauver du péril de l’individualisme


Distribution:

- 3 artistes et 1 technicien

- Durée environ 1h

- Fiche technique variable